Souliers rouges, petits pois, etc…, de Gabriel Hernandez – éd. Les Requins Marteaux

Comme quoi, ce n’est pas la taille d’un livre qui fait sa qualité. Ce minuscule volume tout rouge et tout carré le prouve. Autour de la disparition d’une petite fille recherchée par son ami inquiet, Hernandez dévoile un monde onirique, peuplé de personnages étranges, baignant dans un silence ouaté. Les mots sont rares, lapidaires ; les images parlent à leur place. Usant d’un style dépouillé, aux relents faussement enfantins, Gabriel Hernandez construit une histoire qui a la simplicité des contes. Fausse simplicité donc, puisque Souliers rouges, petits pois, etc… possède une profondeur métaphorique qui lui permet de parler de la mort avec une justesse troublante, tant on ne s’attend pas à être bousculé par ces quelques planches apparemment inoffensives. Chaque page comporte une seule vignette, immuable : on ne peut s’empêcher de tourner les pages de plus en plus vite, comme si on feuilletait un flip books, les aléas du rythme de notre lecture coïncidant alors avec celui de l’intrigue, ou avec l’emballement des sentiments des personnages. L’inventivité de la mise en scène des passages-clé et le format facile à prendre en main font le reste. La douleur de la perte, la difficulté de faire son deuil ou la souffrance née de cette nouvelle solitude deviennent, au fil des pages, palpables, au point que l’on se sent gagné par une irrépressible mélancolie. Souliers rouges, petits pois, etc… n’a qu’un défaut, puisqu’il en fallait un : celui de snober cette immuable règle de syntaxe qui interdit, quelles que soient les circonstances, de mettre des points de suspension après « etc ». Cette remarque extrémiste mise à part, Gabriel Hernandez signe un album remarquable.

Septembre 2010, 120 pages, 11 euros.
Publicités
Cet article, publié dans BANDE DESSINEE, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s